Les aviez-vous vus ?

Comme nous vous l’avions annoncé, les Anis de Flavigny ont fait leur apparition dans une super production américaine 2017 : La La Land.

Mais alors, était-ce une première pour les Anis d’être sur les grands écrans ?

Et bien non, les Anis de Flavigny ont eu la chance et ce, à plusieurs reprises, d’apparaître dans des longs-métrages.

C’était notamment le cas pour Les Schtroumpfs 2 de Raja Gosnell en 2013 ; la scène est rapide, il faut avoir l’œil. Ce deuxième volet de la saga prend place à Paris, et on y retrouve la Schtroumpfette dans une confiserie parisienne. Mais au moment où la Schtroumpfette s’échappe de la boutique, celle-ci marche sur un plateau de mignardises. Juste à côté, nos boîtes ovales dans leurs présentoirs en carton. Une scène qui a d’ailleurs été sélectionnée et intégrée dans la bande-annonce !

 

« Jeune femme partagerait appartement » (drame-thriller) de Barbet Schroeder en 1992, une boîte d’Anis à la violette est posée sur une table de nuit !

Mais c’est dans La Course du lièvre à travers les champs (drame-policier) de René Clément avec Jean-Louis Trintignant, qu’on les voit le mieux : un des acteurs secoue une boîte d’Anis en gros plan. Catherine Troubat, l’actuelle fabricante, nous raconte souvent cette petite anecdote : « à sa sortie, en 1972, nous étions allés voir le film en famille, avec mes parents. Nous ignorions que les anis apparaissaient à l’écran. Quand nous les avons vus, toute la famille a hurlé de joie dans la salle de cinéma ! ».

Même si les Anis n’y apparaissent pas, parlons également du film « Le Chocolat » (drame-film d’amour) de Lasse Hallström en 2001. Au casting du film : Juliette Binoche et Johnny Depp. Où ? Dans notre village de Flavigny-sur-Ozerain et ses alentours ! L’échoppe de Juliette Binoche n’est autre qu’une ancienne maison de Flavigny, située en face de l’Eglise. Il est d’ailleurs toujours possible de voir la vitrine si vous vous promenez dans le village.

Et les Anis sur grand écran, ce n’est pas fini !

A préciser que les Anis n’achètent pas de placement de produits, c’est-à-dire que les Anis ont été mis en scène sur la seule volonté de la production qui trouvait que les bonbons complétaient le décor et créaient une ambiance adaptée pour les scènes. Le coût des placements de produits est trop élevé (à minima 50 000€) pour seulement quelques secondes d’apparition…

2 réponses
  1. Mecchia
    Mecchia dit :

    Depuis toute petite je collectionne les boîtes ovales qu’on achetait aux vacances sur les airs d’autoroutes et que j’ai continué à acheter avec mes enfants par la suite…pour la première fois je suis venue visiter Flavigny en Août 2016 que j’ai trouvé magnifique, le camion, la boutique que j’ai un peu ‘dévalisée’ mais je n’ai pas visité l’usine qui était fermé. Donc je reviendrais avec un immense plaisir pour la visite et la gourmandise..
    Fidèlement

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *